De nombreux pilotes montent dans un avion doté d’un parachute balistique en croyant qu’aucune formation spécifique n’est nécessaire pour utiliser cet important système de sécurité, qu’il faut au contraire bien  connaître afin de pouvoir l’utiliser en vol sans risques et avec succès.

Le parachute balistique est un parachute qui est installé sur l’avion et qui peut être utilisé en cas d’urgence: le système permet de lancer, grâce à une propulsion à propergol solide, un parachute qui est fixé à l’intérieur de l’avion avec des sangles.

Le système est essentiellement composé du parachute, des sangles de fixation et de suspension, d’une unité d’extraction et de la fusée à propergol solide. Le parachute balistique peut être activé grâce à une poignée, qui dispose cependant d’un système de protection qui empêche l’ouverture accidentelle tant au sol qu’en vol: il est en effet nécessaire, avant de décoller, de retirer une goupille de sécurité et, en vol, un couvercle afin de pouvoir tirer sur la poignée qui actionne le système.

Les parachutes balistiques ont révolutionné la sécurité dans l’aviation générale en offrant une mesure de sécurité supplémentaire aux passagers, théoriquement de la même manière que les ceintures de sécurité sur les voitures.

Quand activer le parachute? 

La réponse n’est pas simple et sur ce point, de nombreux pilotes diffèrent, notamment sur les forums du secteur. Cette indécision était due, dans les premières années, à l’absence (en dehors des tests de certification) d’une statistique qui confirmerait l’utilité de ce système. Aujourd’hui, presque vingt ans après sa première introduction, les chiffres nous disent quelque chose de très important: tous ceux qui l’ont utilisé ont été sauvés.

C’est pourquoi nous pouvons dire qu’aujourd’hui, l’une des principales raisons qui poussent même les pilotes ayant des années de vol à ne pas ouvrir le parachute, ne permettant pas à l’avion de décélérer et donc d’éviter des impacts très violents au sol, est le signe d’un manque de formation adéquate. Une formation qui va bien au-delà du simple acte physique consistant à atteindre le levier d’activation. L’indécision d’un pilote dans l’actionnement du parachute peut être fatale.

Le facteur temps est donc décisif: Pour ce faire, il est nécessaire de bien connaître les scénarios au cours desquels vous devez utiliser le parachute et, dès que vous reconnaissez l’un de ces scénarios, vous ne devez avoir aucune hésitation, vos mains doivent entreprendre d’elles-mêmes la procédure d’ouverture que vous avez testée et répétée en formation. Ce que nous rappelons toujours à nos élèves, c’est que la décision d’ouvrir le parachute n’est jamais prise au moment où la situation d’urgence se produit: c’est une décision qui est prise des mois ou des années auparavant, lors de la formation initiale et périodique du pilote. Cela permet de gagner de précieuses secondes, des secondes nécessaires à la bonne ouverture du parachute.

En effet, chaque situation d’urgence nécessite des évaluations différentes: si l’avion présente une forte orientation en piqué et perd rapidement de l’altitude, il est recommandé d’activer le parachute dès que possible. Si, en revanche, le pilote a le contrôle de l’avion, il peut choisir d’arrêter la descente et d’ouvrir le parachute balistique.

L’activation du parachute balistique à temps implique également une dose de sang froid qui n’a jamais rien d’évident dans les situations d’urgence. C’est pourquoi il est important que le pilote, en plus de revoir la procédure de déploiement du parachute lors du briefing de décollage, effectue également un petit exercice lors de l’action à cabrer initiale: atteindre le levier du parachute chaque fois que l’altitude minimale d’ouverture est dépassée. Cela lui permettra de développer la mémoire musculaire du geste et de le rendre plus instinctif si l’occasion se présente.

Attachez toujours votre ceinture

Lorsque vous déployez votre parachute, la décélération induite par le parachute peut être violente: si vous n’êtes pas bien ancré au siège avec les ceintures, l’impact peut être excessif. C’est pourquoi il est important de  garder votre ceinture de sécurité attachée pendant le vol: un petit geste qui ne doit jamais être négligé.

Voler est une expérience qui provoque toujours des sensations fortes, même pour les pilotes les plus expérimentés, mais il est tout de même important de donner la priorité à votre sécurité: connaître les caractéristiques et les directives d’utilisation du parachute balistique peut faire une vraie différence dans une situation d’urgence.

C’est pourquoi, dans nos cours, nous enseignons également cela à nos pilotes: contactez-nous dès maintenant pour découvrir en détail notre offre didactique et plus d’informations sur notre école.